Ce groupe comprend les décideurs des politiques de média au niveau du gouvernement, des ministères ainsi que les législateurs. Le projet vise à renforcer les partenariats nationaux afin de donner une impulsion supplémentaire aux initiatives de réforme en cours. À l’échelle nationale, cet objectif sera atteint en rassemblant les quatre acteurs clés et en créant une dynamique qui  influencera les politiques de réforme des médias à long terme, établies par les praticiens et les représentants des journalistes.

Ce groupe est au cœur de ce processus et les activités Networking lui offriront l’opportunité de présenter ses feuilles de route pour la réforme des médias et de discuter de leur impact avec les autres groupes d’acteurs clés.

  • Maroc: Le ministère de la Communication planifie et met en œuvre la politique du gouvernement relative à la presse, la communication audiovisuelle, la publicité, les films et les droits d’auteur, la formation, les ressources humaines et la production nationale. Le Parlement marocain fait partie du groupe.
  • Algérie: Le ministère de la Communication est l’organisme gouvernemental chargé de la planification et de la mise en œuvre des politiques relatives aux communications en Algérie. Le Parlement algérien fait partie intégrante de ce groupe.
  • Tunisie: Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Communication et des Technologies de l’Information (MINCOM) et l’Assemblée Nationale Constituante de Tunisie.
  • Libye: Le ministère de l’Information et du Parlement libyen.
  • Egypte: Le Ministère de la communication et technologies de l’information (MCIT) et le Parlement Egyptien.
  • Palestine: Le ministère de l’Information est l’organisme gouvernemental chargé de la planification et des politiques relatives aux médias et aux sondages électoraux en Palestine. Le Conseil législatif palestinien est également un acteur clé.
  • Jordanie: Le Ministère de l’information et des communications (MOICT) est l’entité chargée de formuler la politique dans les domaines de la technologie de l’information, des télécommunications et les services postaux gouvernement. Le Parlement de la Jordanie fait aussi partie de ce groupe d’intervenants.
  • Israël: Le ministère de la Communication et de la Knesset.
  • Liban: le ministère de l’Information met en œuvre les politiques gouvernementales dans le secteur et agit comme autorité de régulation. Les responsabilités générales de l’élaboration de ces orientations relèvent du Parlement du Liban.