Les autorités de régulation des médias audiovisuels n’existent actuellement qu’au Maroc, en Tunisie, en Jordanie, au Liban et en Israël. A travers le volet Networking, le projet appuiera leurs efforts visant à introduire de nouveaux mécanismes de gouvernance ou à améliorer ceux qui existent déjà.

Le projet coopèrera avec les régulateurs et les projets de régulation suivants:

  • Algérie: Autorité de réglementation audio-visuelle (Arav), créee par la loi du 29/01/2014 portant sur la radiodiffusion, mais pas encore été mise en place.
  • La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), l’autorité de réglementation marocaine, créée en 2002.
  • La Commission de l’audiovisuel (AVC) est l’organisme de réglementation en Jordanie. Elle possède un statut consultatif et exerce ses activités sous l’égide du Conseil des ministres.
  • La Haute Autorité Indépendante pour la Communication Audiovisuelle (HAICA) est l’organisme de réglementation tunisien, lancé en 2011 et opérationnel en 2014.
  • Le Conseil National de l’Audiovisuel (CNA) au Liban joue un rôle consultatif pour l’octroi de licences. La moitié de ses dix membres sont nommés par le ministère de l’Information. Il peut recommander des sanctions contre les médias qui violent la loi, mais les sanctions sont prononcées par le Conseil des Ministres.
  • Israël: le Conseil de la radiodiffusion par satellite et par câble (CCAS), créé en 1982, réglemente la télévision de les « chaines commerciales d’intérêt spécial » ; la Seconde Autorité pour la télévision et la radio réglemente les activités des chaînes de radio et de télévision israéliennes commerciales.