Picture: MedMedia

Photo: MedMedia

Communiqué de presse 25 avril 2018

MedMedia, un programme financé par l’Union européenne, en partenariat avec la Conférence permanente des opérateurs audiovisuels méditerranéens (COPEAM), a organisé cette semaine son dernier atelier pour les radiodiffuseurs de service public du sud de la Méditerranée.

Organisée à Tunis les 23 et 24 avril, cette rencontre marque la fin d’un programme d’échange multilatéral ayant duré quatre ans, et visant à appuyer la transition des radiodiffuseurs de la région vers une radiodiffusion davantage axée sur le service public.

Représentant sept radiodiffuseurs publics de la région, dont Soread-2M au Maroc, la Télévision et la Radio algériennes (EPTV et ENRS), El Watanya et RNT en Tunisie, al Mamlaka en Jordanie et Radio Liban, les participants ont élaboré des stratégies de renforcement interne des principes de radiodiffusion publique et d’accroissement de l’indépendance éditoriale des radiodiffuseurs, à court et à moyen termes.

« Il existe un consensus régional sur la responsabilité des radiodiffuseurs nationaux dans la défense des valeurs de service public, mais chacun doit développer son propre modèle, programmation, politique et financement, selon les contraintes spécifiques de son environnement politique, social et historique » a déclaré Rita Noujaim, Directrice à Radio Liban.

La réunion a également défini une série d’actions prioritaires, notamment le développement de textes de loi garantissant l’indépendance éditoriale, financière et administrative des radiodiffuseurs ; la prise en compte en interne des normes éditoriales et éthiques ; le développement de nouveaux modèles économiques permettant de réduire la dépendance des radiodiffuseurs au budget d’Etat ; et le renforcement de la voix du public dans les programmes. Les thèmes et les conclusions de cet événement seront discutés lors de la conférence de clôture de MedMedia, prévue les 8 et 9 mai à Tunis.

Cet atelier a été appuyé par des experts des médias de Slovénie et de Serbie, qui ont partagé leur expérience unique tirée de la transition des médias d’État en Europe centrale et orientale.