Communiqué de presse 21/12/2017

MedMedia a conclu cette semaine une série de consultations organisées à Vienne et à Paris afin d’accroître l’appui régional et international à la Déclaration et au Mécanisme spécial pour la liberté des médias dans le monde arabe.

Appuyée par MedMedia, un programme financé par l’UE, l’initiative repose sur de solides partenariats entre les acteurs des médias, les institutions nationales des droits de l’homme et les États de la région, pour la défense des principes de la liberté des médias dans le monde arabe.

Une réunion d’experts organisée en marge de la conférence de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) sur l’impunité le 11 décembre à Vienne, a discuté des derniers développements de l’initiative et de la méthodologie de son premier rapport sur la liberté des médias dans le monde arabe, prévu en 2018.

Menée par MedMedia, la réunion a rassemblé des représentants de l’OSCE, de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), du Bureau du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme (HCDH) en Tunisie, de la Commission indépendante pour les droits de l’homme (ICHR) en Palestine (membre du Réseau arabe des institutions nationales des droits de l’homme ANNHRI) et de la Fédération internationale des journalistes (FIJ). Elle s’est achevée par une série de recommandations sur la poursuite des discussions avec ANNHRI en tant qu’organisation mandataire recommandée pour le Mécanisme, et pour l’élaboration du rapport régional.

À Paris, une série de rencontres ont eu lieu les 20 et 21 décembre, afin de présenter et d’obtenir un appui plus large à la Déclaration sur la liberté des médias dans le monde arabe, par les États membres de l’UNESCO. La Déclaration énonce 16 principes clés promouvant les normes internationales les plus élevées en matière de liberté des médias.

Au cours de la mission, les experts de MedMedia ont rencontré plusieurs ambassadeurs et délégués permanents à l’UNESCO de pays arabes. Une réunion technique a également été organisée avec des représentants des sections de l’UNESCO sur la liberté d’expression, la communication et l’information, afin d’échanger des idées sur la manière de promouvoir la Déclaration lors d’événements internationaux majeurs sur les médias en 2018.

Ces consultations font suite à une série de visites organisées en Tunisie en novembre, qui ont permis de renforcer l’engagement de l’Union arabe de radiodiffusion (ASBU), de l’Institut arabe pour les droits de l’homme (IADH) et de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO), en faveur de l’initiative.

Une vaste coalition composée d’organisations nationales, régionales et internationales a déjà prêté appui cette initiative et cinq États de la région ont signé la Déclaration pour la liberté des médias dans le monde arabe, notamment la Palestine, la Tunisie, la Jordanie, le Maroc et le Soudan.

Le Mécanisme spécial pour la liberté des médias dans le monde arabe repose sur les efforts conjoints d’organisations de défense des droits humains, du mouvement syndical des journalistes, d’organisations de médias, de groupes de la société civile et d’organisations internationales de défense de la liberté des médias, du journalisme de qualité et des libertés fondamentales. Reconnaissant le rôle crucial que jouent les organisations intergouvernementales arabes, elle les invite à s’engager pour la liberté des médias à travers la mise en place d’une structure intergouvernementale – un mécanisme spécial -, semblable à ceux qui ont prouvé leur efficacité dans l’Organisation des Nations Unies, l’Union africaine (UA), l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et l’Organisation des États américains (OEA).

MedMedia vise à faciliter le progrès des réformes des médias dans la région MENA en proposant expérience et savoir-faire aux décideurs, organes de régulation, diffuseurs et leaders syndicaux des deux rives de la Méditerranée.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook pour être à la page de nos news et nos événements.