Communiqué de presse 16 mai 2018

Le programme MedMedia financé par l’UE a organisé sa conférence de clôture en Tunisie la semaine dernière, donnant le coup d’envoi d’une série d’événements organisés dans le pays lors de la Semaine de l’Europe.

Conjointement accueilli par le gouvernement tunisien, le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) et l’Union des radiodiffusions des États arabes (ASBU), l’événement a réuni les 8 et 9 mai quelque 60 participants venus de quatre coins du sud de la Méditerranée. Cette rencontre a compris un « Forum des décideurs des politiques de radiodiffusion de service public », organisé à la Cité de la Culture de Tunis le 8 mai et une conférence intitulée « Opportunités pour la réforme des médias dans le sud de la Méditerranée » organisée au siège de l’ASBU le lendemain.
Représentant le gouvernement tunisien, Iyed Dahmani, porte-parole et ministre en charge des relations avec le Parlement, a souligné dans son discours d’ouverture le rôle fondamental des médias publics dans la définition des orientations culturelles et sociales de la région et la lutte contre la violence et l’extrémisme. « Les gens ont besoin d’une presse libre, honnête et indépendante avec des objectifs et un sens des responsabilités », a-t-il déclaré.

Younes Mjahed, premier vice-président de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) a, lui souligné que « Les journalistes et leurs syndicats dans la région se battent depuis des années pour réformer les médias publics dans les médias de service public. La lutte pour un journalisme de qualité et l’indépendance éditoriale est longue et difficile, mais nous ne rechignons pas à la tâche que nous menons avec de nombreuses institutions et organisations de la société civile dans la région.  »

Andrea Cairola, Conseiller en communication et information à l’UNESCO, a exprimé pour sa part la volonté de l’ONU de « soutenir les initiatives qui font avancer la liberté des médias et offrent un espoir et une voix aux jeunes générations de la région ».

Le Forum des décideurs des politiques de radiodiffusion de service public, une plateforme naissante réunissant des représentants des médias publics, de syndicats de journalistes, d’institutions nationales des droits de l’homme et d’autorités de régulation des médias, a discuté de la nécessité d’une voix authentique et professionnelle dans la conduite des discussions sur la réforme des médias dans la région.

En ouverture, Réal Barnabé, Team Leader de MedMedia a déclaré : «MedMedia a le privilège d’accueillir cet important débat sur la radiodiffusion de service public, un enjeu qui a été au cœur de ce programme quadriennal et de notre coopération avec les acteurs clés de la région ».
Modérant le débat, Néji Bghouri, Président du SNJT, a souligné que «la réforme des médias publics nécessite des engagements politiques forts et des mesures de réformes structurelles concrètes».

Les participants ont recommandé la tenue régulière de ce Forum, auquel participeraient d’autres acteurs, y compris des représentants des gouvernements et des parlementaires, et qui serait chargé d’identifier la voie d’un développement durable des médias dans la région.

La réunion a réaffirmé le rôle essentiel que les médias de service public doivent jouer dans la formation de l’avenir démocratique de la région et l’importance de faire face aux obstacles qui sapent leur capacité à agir.

Mercredi 9 mai, la conférence a examiné les principales réalisations du programme, notamment l’initiative visant à établir un Mécanisme spécial pour la liberté des médias dans le monde arabe et la signature de sa Déclaration régionale dans six États arabes; les résultats du vaste programme multicentrique Pair-à-pair, couvrant divers domaines, notamment la transition numérique, la radiodiffusion de service public et la réglementation, et a été mis en œuvre conjointement avec l’ASBU et la Conférence permanente des opérateurs audiovisuels méditerranéens (Copeam); Jeunesse à l’écran, une initiative visant à renforcer la participation des jeunes dans l’audiovisuel, et diverses autres actions clés visant à renforcer l’éducation, l’égalité des genres et à contrer les discours de haine dans les médias.

La conférence a également souligné les stratégies de durabilité du programme et souligné les programmes d’appui aux médias en cours appuyes par l’UE, dont Net-Med Youth, D-Jil et Open Media Hub, qui visent respectivement à renforcer la participation des jeunes dans les médias et le débat public ; la promotion d’échanges et la formation sur le terrain de professionnels des médias dans le voisinage européen.

Des mesures concrètes visant à soutenir la radiodiffusion de service public à court et moyen termes ont été au centre de deux groupes de travail qui ont discuté et présenté en plénière les nouveaux défis de la transformation des radiodiffuseurs d’Etat en radiodiffuseurs de service public.

Alors que ce programme touche à sa fin, l’équipe MedMedia et les membres de son consortium comprenant BBC Media Action, la Fédération Internationale des Journalistes, Irex Europe, l’École de Communications Blanquerna et l’Institut des Médias de Jordanie, tiennent à remercier les partenaires et les intervenants des deux rives de la Méditerranée pour leur contribution au succès de ce programme et son héritage durable pour la réforme des médias dans la région du sud de la Méditerranée.

Photo : Antenne satellite, Tunisie © Simon Blackley